la nomination de Diouldé Diallo comme secrétaire général est un défi relevé

nomination

Depuis près de 10 ans une guère larvée entre le nouveau promu au poste de secrétaire général et l’actuel ministre de l’énergie Mr Cheick Taliby Sylla. Après plusieurs années de dictature, de restrictions budgétaires et d’empiétement sur les prérogatives de la SEG , les audits et autres manipulations pour enfoncer le numéro un de ce département, Alpha Condé tranche définitivement en séparant l’hydraulique de l’énergie dans un décret lu sur les ondes du média d’Etat en fin mars, nommant Mr Diouldé Diallo comme secrétaire général du nouveau département de l’hydraulique. Cela constitue un véritable désaveu politique vis à vis du ministre Cheick Taliby qui a prouvé toutes ses limites à faire prospérer des résultats notoires dans le secteur de l’eau. Face à la crise d’électricité que traverse actuellement la Guinée, Mr le ministre de l’énergie est au coeur de plusieurs polémiques évoquant même sa révocation à son poste par inefficacité et incompétence avérée le peuple ne lui fait plus confiance, en cette période du mois saint de ramadan les guinéens broient le noir. Les manifestations spontanées, les affrontements entre les forces de l’ordre et les citoyens et des bavures policières sont les conséquences de la mauvaise gestion du secteur de l’énergie. La question la plus fréquentes sur les lèvres en Guinée à quand le départ de ce faux ministre à la tête du secteur de l’énergie. À préciser que le barrage de Kaleta avait pour Directeur général ce fameux ministre. Comme le dit l’adage « le mensonge fleurit mais ne donne jamais de fruits ».

Mahawa Sané

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 − 12 =


0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez